L’île de oubli – Melissa de la Cruz … un roman qui sera très vite oublié !

couv36255562

Il y a vingt ans, tous les Méchants de tous les contes de fée ont été bannis du royaume d’Auradon et réduits à vivre dans une prison sur une île. Et quand on parle de Méchants, c’est vraiment de la crème de la crème de la méchanceté : Cruella d’Enfer, Maléfique, la Méchante Reine, Jafar et compagnie… Cette île est protégée par une force magique qui maintient les prisonniers et leurs enfants en captivité. La vie y est sinistre et monotone. C’est un endroit sale, qu’on laisse pourrir, oublié du reste du monde… Cependant, dans les profondeurs de la mystérieuse Forteresse Interdite, un œil de Dragon est caché. Il est la clé de leur liberté. Or, seul le Descendant le plus intelligent, le plus mauvais et le plus diabolique pourra le trouver… à moins qu’il s’agisse d’une Descendante ?

304 Pages – Editions Hachette – Sortie le 1 Juillet 2015

sans-titre-8

C’est avec une grande impatience que j’ai attendu aussi bien la sortie de ce livre, que celle du film. Je reviens donc avec ce post après avoir vu le film, et dans la foulée lu le livre. Normalement le film est la suite du livre, il est donc conseillé de faire le contraire de ce que j’ai fait. Mais honnêtement ce n’est vraiment pas nécessaire de suivre l’ordre.

Bref, quoi qu’il en soit les deux m’auront très très très mais alors très déçu.

Je n’avais lu que du bien de ce livre, mais j’ai une nouvelle fois eu la confirmation qu’il ne fallait surtout pas suivre tout les bons commentaires trouvés sur le net.

sans-titre-8Le livre :

En grande fan de Disney je me suis jeté sur ce livre dès la semaine de sa sorti en France. J’avais d’ailleurs faillit commander la version original avant d’apprendre qu’il serait traduit. Et c’est des étoiles plein les yeux que je suis fièrement passé en caisse, m’émerveillant sur la magnifique couverture (car oui elle est vraiment très belle) et m’imaginant déjà le commencer pour ne le lâcher qu’une fois fini.

Une fois à la maison je me suis plongé dedans … Pour le re-déposer, à ma plus grande déception au bout de quelques pages. J’ai retenté par la suite de m’y replonger à mainte reprise, mais rien à faire. Impossible d’accrocher sans aussitôt avoir l’esprit rempli de tout les points négatifs qui semblaient danser devant mes yeux l’air de dire « et vlan encore 15€ de parti pour rien ma cocotte ! » 

J’aurais au final mis plusieurs semaines à le finir, avec la seule motivation de le terminer justement parce que j’avais dépensé de l’argent pour.

A part ça, le livre alors ?

L’idée de départ est bonne. Très bonne même. L’ambiance est pas mal du tout. Les personnages, bien que caricaturaux, donnent l’impression de fonctionner (mais c’est juste une impression …).

Il y a de l’humour. Il faut aimer ce genre, mais j’avoue avoir bien souri au début (oui c’est marrant surtout la description des cours chez les vilains, et la réunion des gentils sous-fifres personnages de Disney, mais pas au bout de vraiment rigoler non plus).

Mais au bout d’une quarantaines de pages … Il ne se passe strictement rien, les personnages commencent à exaspérer tant ils n’évoluent pas et répètent toujours et inlassablement les même discours et les même blagues. 

Et surtout il ne se passe toujours rien.

Puis quand finalement une quête tombe de nulle part, celle ci est très vite et très mal expédié. Je m’attendais à une véritable expédition, à de l’action, une surprise pour relever le niveau du livre, mais rien (même ma chronique est très vite expédié pour le coup).

sans-titre-8

Le Film :

Le film est mignon … c’est tout. Mal est chou avec sa petite bouille aux joues bien rondes, elle joue plus ou moins bien son rôle, mais le reste de la bande exaspère par sa médiocrité et son exagération (en particulier Jay). Oui je suis assez dur, mais en général même si les Disney reste léger, les personnages sont quand même assez adorables (oui bah c’est du Disney quoi). Ici à trop vouloir en faire, les acteurs en font trop justement, et ça ne passe pas du tout.

Evie quant à elle est censée être la plus belle du royaume, mais Mal est beaucoup plus jolie (chercher l’erreur), et surtout sa perruque l’enlaidie davantage (quand même la production aurait pu investir dans une bonne perruque ou à la rigueur une bonne teinture et de bonne extensions !).

Les parents des méchants, donc Maléfique, Cruella, La Méchante Reine et Jafar sont … ringards. C’est le seul mot qui me viens en tête tellement leurs prestations est atroces et les costumes affreux (les costumes des enfants le sont tout autant d’ailleurs).

sans-titre-8

Verdict :

Livre : Un style vraiment très basique. Une histoire sans intérêt et sans action que je n’ai pas vraiment apprécié. J’en attendais beaucoup, pour pas grand chose au final.

Film : Mal est chou (oui c’est tout ce qui m’a paru bien dans ce film). Une histoire prévisible et sans action. Comme pour le livre très déçu.

« Miroir Magique au Mur, qui a stupidité parfaite et pure ? » p44 – Evie

« Marche moins vite, lança Mal, tu vas nous faire arriver à l’heure. » p33 – Mal à Jay sur le chemin de l’école

1Etoile400

Illustration-Actu-Descendants-les-6-premières-minutes-01

Parce que c’était marrant :

« _ Un nuage de lait caillé ?
_ J’ai l’air d’un veau qui tète ? Serré et noir charbon, le café. On n’est pas sur Auradon. » p26 – Mal au Gobelin du café

« Mets donc plus de fond de teint. comment veux-tu qu’un prince te remarque ? bougonna sa mère en lui pinçant les joues pour les faire rosir. » p38 – La Méchante Reine à Evie

« Trois chansons avaient passé depuis. Les Pommes Empoisonnées jouaient « Call Me Never », leur grand tube. » p82

Parce que j’ai pas compris : 

« _ Diablo jure qu’il l’a vue. N’est-ce pas, mon mignon ? fit Maléfique d’un ton câlin.
Le corbeau croassa.
_ Il est où ?
_ Je ne parle pas le corbeau, si tu veux tout savoir. Il est quelque part sur ce tas de cailloux, s’emporta Maléfique, avec un grand mouvement de cape. » p115 – Il a fait comment le corbeau pour le lui dire si elle ne comprend pas le corbeau ? Mystère …

 

Publicités

3 réflexions sur “L’île de oubli – Melissa de la Cruz … un roman qui sera très vite oublié !

  1. Pingback: 2015 en chiffres … résolution 2016 : être plus active | A reader lives a thousand lives before he dies. The man who never reads lives only one.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s