Les Highlanders Tome 1 à 4 – Karen Marie Moning

Les Highlanders KMM Part 1

 

sans-titre-8

Les Highlanders Tome 1 : La Malédiction de l’Elfe noir

Le Tome 1 de cette série a été mon premier essaie de lecture Fantastique/Romance/Erotique. Ce tome se lit d’ailleurs très rapidement … mais oulà, tellement cliché que ça en devient lassant, et vite écœurant. L’absence d’action rend le texte inintéressant. La seule question qui se pose dans le livre est « Quand est-ce que Adrienne et Hawk coucheront-ils enfin ensemble ? »… sur 400 pages ! Les personnages ne sauvent en rien la trame de l’histoire. Hawk, malgré son magnifique corps bodybuildé et bronzé, a un caractère totalement « merdique », mais il devient très vite aussi docile qu’un agneau. Adrienne est quand à elle LE personnage incarnant « la totale » niveau mièvrerie. Bon déjà le nom est très mal choisit (j’avais l’impression d’entendre Rocky crier Adriannnnnnnnne, chaque fois que son nom était cité … soit toute les 4 lignes …).  Adrienne est d’une banalité, que ça en devient désespérant. 400 pages du cliché ultime de la jeune vierge qui s’éprend du puissant guerrier, tout en tentant de garder un minimum de dignité, et de le repousser (« Il est trop beau !! Je le veux !!! » … 3 lignes plus tard : « Non je ne peux pas les hommes sont des méchants ! »).

Le style d’écriture de l’auteur, arrive, malgré la stupidité de l’histoire, à captiver le lecteur, avec une petite dose de je ne sais quoi : Bravo ! Je m’étonne moi même au final, mais oui je recommande la lecture de ce livre, pour rire un peu (si comme moi vous aimez rire et critiquer les situations absurdes).

Les Highlanders Tome 3 : La tentation de l’immortel

Si le premier tome m’a laissé plus que septique, le style d’écriture m’a tout de même plu. Ayant le Tome 2 dans ma PAL, celui-ci n’a pas tardé à en sortir, que j’ai d’ailleurs étonnamment beaucoup apprécié.
Ici pas de situation brinquebalante, tout est plus ou moins gardé sous contrôle (Si ce n’est un saut dans le temps, mais n’oublions pas qu’il s’agit d’un roman fantastique). Lisa, l’héroïne, très belle femme évidement vierge, s’épanouit dans les bras du beau Circénn, tel une rose qui fleurit. Le beau mâle n’a quand à lui rien d’un porcinet, au contraire il se montre tendre et doux, tout en restant un fier guerrier plein de passion et de fougue, ce qui ne fait que décupler son charme (pari gagné pour l’auteur, je suis totalement tombé sous son charme !!). Le couple dans ce tome m’a paru bien plus convaincant que dans les deux précédents.

L’auteur a allié avec brio humour et amour ! De nombreuses scènes m’ont bien fait sourire, sans pour autant rire, mais elles me resteront en mémoire un bon bout de temps (notamment les scènes : des tampons, du baladeur CD ou encore du pot de chambre !!!).

Vous l’aurez compris, je suis tombé sous le charme, ce n’était pas gagné au départ, surprise au final !

« Lorsqu’il saisit une épée appuyée contre la cuve emplie d’eau, elle ne s’alarma pas. Elle s’en amusa même, songeant que son guerrier de rêve lui avait été livré équipé de sa lame vengeresse. »

 « Adam Black sourit en ôtant le tampon périodique du canon du revolver … Un petit rire échappa à Adam lorsqu’il vit le petit tube blanc se balancer dans le vide au bout de sa ficelle. Seul le très consciencieux laird de Brodie pouvait estimer, ne sachant à quoi s’en tenir, qu’un tel objet devait servir à nettoyer l’armement. »

 « _ Des tampons ! Tu avais des tampons, ici, durant tout ce temps, et tu ne m’en as pas donné ? _ J’ignorais que tu avais quelque chose à nettoyer, répondit-il avec un geste d’impuissance. »

 « _Immortel … comme homme qui ne meurt jamais ? Comme Duncan McLeod, le Highlander ? _ Je ne connais pas ce Duncan McLeod, lass. J’ignorais qu’il existait un autre homme tel que moi. Jamais les McLeod n’ont parlé de lui. »

Les Highlanders Tome 4 : Une passion hors du temps

Ce tome est tout aussi drôle et addictif que le précédent. Bon, l’histoire est encore assez répétitive, et suit le même schéma que les précédents : la belle vierge, et le fier et fort guerrier … mais quand arrivera t-il donc à la mettre dans son lit ? … Mais c’est fait avec tellement d’humour, qu’on en redemande !

« _Cette chose brillante, sur le toit, remplie de couleurs … et tous ces arbres sans feuilles, que leur est-il arrivé ? Pourquoi est-ce qu’on les a liés ainsi ensemble ? Craint-on de les voir s’envoler ? Dans un silence consterné Gwen contempla l’enseigne au néon et les poteaux téléphoniques qu’l désignait. »

 « Un autre objet fascinant – sa brosse à dents – retenait son attention. Son regard ne cessait d’aller et venir entre la longue chevelure de Gwen et la petite tête de la brosse, sans parvenir à percer ce mystère. » 

« Si je devais perdre quelque chose, que ce soit mon honneur afin de préserver le tien. Si je devais sacrifier quelque chose, que ce soit mon âme pour sauver la tienne. Que la mort nous menace, je donnerai ma vie pour la tienne. Sur mon âme, je m’y engage. »

sans-titre-8

Je n’ai pas fait de chronique du le Tome 2 mais pas pour une raison négative (au contraire, plus c’est négative et plus c’est drôle de chroniquer !). Je l’ai lu il y a plusieurs mois, et même si je l’ai apprécié, je n’en garde pas un souvenir vif, ni aucune note.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s