Le Chant d’Achille – Madeline Miller

 

9782919547265_1_75

Patrocle, jeune prince maladroit, est exilé à la cour du roi Pelée. Il y rencontre Achille, son exact contraire, doué pour tout ce qu’il entreprend. Malgré leurs différences, les deux jeunes hommes deviennent inséparables. Quand débute la guerre de Troie, Achille part combattre. Tiraillé entre son amour pour son ami et la peur du danger, Patrocle décide de l’accompagner. La violence des hommes et des dieux transformera leur histoire en drame.

383 Pages – Editions Rue Fromentins

Depuis des mois et des mois que l’éditons américaine me fait de l’œil ! Mais avec mon niveau d’anglais, je n’ai pas voulu m’y aventurer. Aussi quand en allant à la Fnac je suis tombé sur la traduction, alors que je ne savais même pas qu’il avait été édité en France, je n’ai pas hésité du tout !le-chant-d-achille-427149

Néanmoins j’ai été plus que déçu par la couverture ! Sombre, et fade, si je n’avais pas vu la couverture USA, bien plus colorée, je ne me serais jamais arrêté devant ce livre (et j’aurais loupé quelque chose !) … Oui j’avoue être de ceux qui regarde d’abord la couverture et ensuite le contenu …

 

Venant en au contenu :

La majorité des romans qui traitent de la guerre de Troie, le font en mettant en avant soit Achille, soit Hector ou encore Hélène.

Ici la lumière est mise sur un personnage des plus secondaire ; PATROCLE. Et nous le suivons de sa naissance à sa mort.

Je ne suis pas experte en mythologie, aussi je n’ai pas discerné les libertés prises par l’auteure sur le mythe d’origine (excepté la partie concernant le talon d’Achille). Mais tout reste net, rien n’est confus, on a envie de croire jusqu’au bout que cette version la bonne. L’écriture de l’auteure est très fluide, simple, et se fait parfois poétique. Cela a été un plaisir de découvrir cette nouvelle auteure.

Les personnages :

Patrocle :

Je ne connaissais absolument rien de lui avant de lire ce livre. Ou vraiment peu … en vérité, seulement ce que j’en ai retenue du film TROIE … c’est-a-dire rien, ayant l’esprit plutôt occupé a retenir ce qui se passait avec Achille et Hector …

Donc j’apprends ici que Patrocle était Prince, Héritier d’un Royaume fortuné, fils d’une Reine simple d’esprit, avant d’être exilé pour le meurtre (accidentel) d’un garçon à l’âge de 10 ans seulement. Son exile le conduira en Phtie, ou le Roi Pelée connu pour avoir combattu aux côtés de Hercule et de Persée, et son fils, le Prince Achille l’accueillerons. Il grandira donc avec Achille, le seul a avoir jamais été son ami. Ensemble ils suivront les enseignements de Maître Chiron (Centaure ayant été le maître d’Hercule juste avant), puis ensemble ils entreprendront le siège de la cité de Troie.

C’est Patrocle qui nous raconte cette histoire, jusqu’à sa mort … et au-delà. Il ne nous épargne aucun détail. Il nous raconte tout d’abord sa jeunesse, puis ses sentiments naissant pour Achille, ses doutes, sa peur d’être rejeté, sa joie de découvrir qu’il n’est pas le seul à éprouvé d’avantage que de l’amitié, sa terreur de perdre son amour lors de la guerre …

Je ne connaissais rien de lui, mais à présent j’ai envie d’en savoir plus ! Il est difficile d’en dire d’avantage sur lui sans spoiler toute l’histoire, donc en une phrase « j’ai été ravie de faire la connaissance de Patrocle !« 

Achille :

Ici Achille est à l’image de celui du film : Grand, Blond, Beau, Musclé, Fort, Invincible, Etc … mais pas que …

Dans cette version on découvre un Achille bien plus sensible. Un Achille humain sous son masque de Héro invincible. Un Achille qui se soucie plus de celui qu’il aime que de sa propre vie, et même de son propre honneur ! Contre l’avis de la Déesse Thétis, sa mère, il décide de prendre pour amant son compagnon Patrocle ! Puis toujours contre l’avis de celle ci il décide de passer ce qui lui reste de temps à vivre avec lui. Il sait qu’il mourra à Troie, mais peut lui importe tant que son amour puisse vivre…

On découvre aussi un Achille qui aime jouer de la lyre, et qui aime composer.

Néanmoins la guerre changeant même le meilleur des hommes, il en devint par la suite totalement vaniteux … mais Patrocle reste près de lui, pour l’aider …

Briséis :

Briséis ici n’est que fille de paysan, et non fille de prêtre ou de Roi. Achille la sauve tout de même des griffes d’Agamemnon, mais seulement parce que Patrocle, prit de pitié pour elle, le supplie de la réclamer comme butin de guerre. Ce qu’il fera. J’aurais aimé en savoir plus sur Briséis. Elle reste présente pendant toute la seconde moitié du livre, mais en surface.

Pour Finir :

L’action du livre se déroule autour de Patrocle, donc tout les personnages, excepté Achille et Ulysse ne font que de bref apparition. L’un des seuls points négatif est d’ailleurs l’absence quasi total d’Hector …qui se fait tuer très rapidement.

Et la mort d’Achille … trop simple et trop rapide.

Je n’ai pas non plus apprécié la partie concernant Pyrrhos, fils de Achille. J’aurais aimé que le livre s’arrête à la mort d’Achille plutôt. Les actions menées par Pyrrhos étant totalement démesurées au vue de son âge (12 ans).

Je ne sais que dire de plus sans tout spoiler, ce qui gâchera toute l’originalité de ce bouquin. Mais je ne regrette absolument pas de l’avoir acheté, et de l’avoir lu. Une belle surprise !

Cette lecture entre en compte du challenge « Les Treize Travaux d’Hercule« .

Petite séquence mythologie (Source Wiki) :

Achille

Patrocle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s